Retour

PRÉSERVER L'ARTISANAT

Dans la plus grande tradition horlogère et joaillière, la Maison Cartier fait appel à des métiers rares et à des savoir-faire uniques souvent menacés de disparaître. Aussi, depuis près de dix ans, la Maison Cartier s’engage envers ces métiers et ces techniques et multiplie les actions destinées à les pérenniser.

Les techniques d'émaillage ont été relancées ces dernières années à la Manufacture horlogère de la Chaux-de-Fonds. En 2002, la Manufacture a racheté une société spécialisée dans le traitement du verre minéral afin de pérenniser le « chevage », une technique de mise en forme des verres.

L’Institut Horlogerie Cartier (IHC) a pour mission, depuis 17 ans, de perfectionner et de maintenir le niveau professionnel des horlogers de Cartier, de former les forces de vente et le réseau et de suivre l’évolution technologique. L’IHC forme des apprentis qui viennent y passer le Certificat fédéral de capacité (CFC) après un cursus de 2 à 4 ans selon les formations : polisseurs, horlogers et mécaniciens. Une formation interne est assurée pour enseigner des techniques complémentaires comme l'émaillage, le sertissage de pierres et le « chevage ». L'Institut offre également une série de formations professionnelles continues pour les opérateurs et des cours de remise à niveau pour les techniciens du réseau Cartier.

À Paris, l’Institut de Joaillerie, créé initialement pour dispenser une formation au polissage incluant le lapidage des surfaces, s’est ensuite doté de formations supplémentaires. En 2008, il a franchi un pas en ouvrant un cycle de perfectionnement en finition joaillière, destiné aux meilleurs éléments des écoles professionnelles. L’institut mobilise également sept formateurs pour assurer la formation continue d’une quarantaine de collaborateurs par an.

Enfin, depuis 2007, l’institut constitue une base de documentation sur les techniques et les gestes particuliers, à la disposition des ateliers.